src="http://www.websiteribbon.com/banner.gif " alt="banner ad"

dimanche 7 juin 2020

Chronique - Spinning de Tillie Walden


https://www.youtube.com/watch?v=lKGNYWDPf5k

Bonjour ! Je vous retrouve aujourd'hui pour une chronique courte en vidéo du roman graphique Spinning de Tillie Walden. Une minute pour vous donner envie de vous plonger dans ce magnifique ouvrage...



Lien de la vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=lKGNYWDPf5k 


Le script: 

Dans le roman graphique Spinning, Tillie Walden raconte l’adolescente qu’elle était. Une jeune fille à lunettes, timide, celle dont le regard sort du rang, sur la couverture. Une patineuse qui aime les « frissons de la victoire » et qui excelle dans ce qui est technique. Jusqu’à arriver au point de rupture. Jusqu’à ce que ça ne marche plus.
C’est un tourbillon poignant, qui réveille les blessures et les guérit en même temps.
Le récit prend le temps de faire des pauses et laisse le dessin s’exprimer. Quelques vers, quelques phrases, au milieu de l’espace offert par les planches : le texte est comme un poème.
Les couleurs se limitent à du violet foncé et quelques touches de jaune, qui nous immergent dans un univers réaliste et mystérieux, proche de la glace et des vestiaires et à quelques pas du ciel infini et des étoiles, comme si la vitre de la patinoire était une vitre de vaisseau spatial.
Les corps sont au centre de ce récit et aux premiers plans. Les espaces dans lesquels ils évoluent s’effacent ou s’affirment, mais sans jamais les enfermer. Les lignes des jambes, les courbes des figures de patinage répondent aux diagonales des bâtiments qui tranchent les cases.
Chaque planche est une œuvre en soi, un coup de maître. Le tout, une bombe violette aux éclats jaunes qui distille un peu de nuit étoilée en nous.


Un roman graphique publié chez Gallimard
Traduction de l'anglais: Alice Marchand 
2017 
396 pages, 24 euros.

1 commentaire: