src="http://www.websiteribbon.com/banner.gif " alt="banner ad"

samedi 26 mars 2016

Journal d'un vampire en pyjama de Mathias Malzieu


"La poésie est le dessert de l'esprit, l'humour en est le fruit."
p.221


Journal d'un vampire en pyjama de Mathias Malzieu
sortie le 27 janvier 2016, éditions Albin Michel
18 €, 234 pages, ISBN: 978-2-226-32182-4
Service de presse


Synopsis:

"Me faire sauver la vie est l'aventure la plus extraordinaire que j'aie jamais vécue."

Mon avis:

Il y a quelques jours, je chroniquai "Le plus petit baiser jamais recensé" de Mathias Malzieu. Aujourd'hui, c'est le nouveau roman de cet auteur-poète-chanteur que je vous présente. 
Bouleversant, tragique, présence constante de l'amour et de l'imaginaire, références à l'album Vampire en pyjama de son groupe Dionysos, magnifique couverture... Tous les ingrédients enchanteurs des romans de Malzieu sont présents, mais une nouvelle caractéristique fait son apparition, une caractéristique qui rend cet ouvrage unique et terriblement précieux.

Cet élément, c'est ce que Mathias réussissait à si bien camoufler, l'élément pourtant capital, qui s'effaçait de ses écrits: la réalité, brutale et cinglante.

Alors que d'habitude le fantastique domine le rationnel chez Malzieu, ici la froide réalité revient systématiquement à la charge, remettant l'irréel poétique à sa plus sombre fonction dans ce monde qu'est le nôtre: celle d'incompétent dans le domaine de la mort.
Dans ce journal de bord, c'est bien elle qui court après Malzieu, empêchant sa poésie d'occuper tout l'espace. La réalité, une Dame Oclès (référence à la chanson de Dionysos) impitoyable qui laisse planer son ombre sur les mots de Mathias.



Il ne faudrait pas que vous croyez que ce roman est sombre: au contraire, il rayonne de vie et d'espoir.
Si Mathias Malzieu ne peut imposer sa poésie que partiellement du fait de sa maladie, il le fait par un biais littéraire. Son livre de chevet est durant son hospitalisation Feuilles d'herbe de Walt Whitman, un poète américain (dont je suis en train de lire l'ouvrage!).
On retrouve aussi un peu de ses anciens romans dans ce récit autobiographique: sa compagne Rosy, "la fille qui disparaît quand on l'embrasse", son appartelier, et des situations semblables à celles que vit Tom Cloudman dans Métamorphose en bord de ciel. Un soutien céleste que lui apportent ses propres personnages de papier !

Cependant, ce roman est tellement ancré dans une réalité tristement réelle, celle de la maladie qui a atteint Mathias, une "panne sèche de moelle osseuse", celle du confinement à l'hôpital, celle des analyses médicales, que les métaphores poétiques sont de biens maigres remèdes à la peur, à la souffrance.

C'est en quelque sorte l'exception qui confirme la règle: seul roman de Malzieu qui ne s'inscrive aussi profondément dans la réalité, et donc si profondément grave, ce qui confirme que la poésie rêveuse à laquelle il nous avait habitué est bien plus qu'un jeu.
C'est la vie contre la mort qui tente une infiltration dans le journal de bord de notre vampire préféré.

Un roman qui porte un coup aux lecteurs les plus accro à la folie poétique de Mathias Malzieu, un roman qui apporte une gravité bouleversante et terrifiante à l'univers emblématique de cet auteur.





Au final, l'imaginaire et la folie arrivent à leurs fins. 
Bien contente de ne pas avoir perdu cet inventeur poético-amoureux-skateur, j'espère que la magie dévastatrice de Malzieu ne sera plus jamais mise en danger !

Anecdote: avant de lire ce roman, j'écoutais en boucle le nouvel album de Dionysos. Autant dire que j'étais vraiment imprégnée de l'ambiance générale de ce journal ! Les chansons de cet album illustrent et résument chaque étape de cette période de la vie de Mathias. Ainsi, vous pouvez tout à fait l'écouter sans avoir lu le livre correspondant, une histoire s'imposera d'elle même, celle d'un vampire en pyjama.
Et inversement, certains éléments de l'histoire vous paraîtront encore plus clairs en écoutant l'album après avoir lu ce roman, ou pendant votre lecture. Bref, deux supports dans lesquels Mathias Malzieu s'exprime avec une poésie et une musicalité incroyablement éclectique !


6 commentaires:

  1. oooooooooohhhhhhhhhhhhhhhhhh comment tu me donne envie de lire ce livre. Ta chronique est super! J'ai juste envie de me plonger dans cet univers maintenant... Je le place tout en haut de ma whishlist! :)

    RépondreSupprimer
  2. Hello, j'ai adoré ce roman moi aussi ! Je suis fan de la plume hyper poétique de Malzieu, son roman est tellement poignant et magnifique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente d'avoir eu le même sentiment que toi sur cette lecture ! ;)

      Supprimer
  3. Ce livre à l'air super mais je pense que pour découvrir l'auteur je vais d'abord lire La mécanique du cœur ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le plus connu, et c'est judicieux de commencer par une entrée dans son univers avant de s'attaquer à sa vie personnelle ! :D

      Supprimer