src="http://www.websiteribbon.com/banner.gif " alt="banner ad"

mercredi 19 août 2015

Nous les menteurs d'Emily Lockhart

« Quand le sang coulait sur mes pieds nus ou sur le livre que j’étais en train de lire, il se montrait déjà aux petits soins pour moi. Il entourait mes poignets de bandes de gaze blanche et me posait des questions sur ce qui s’était passé. (…) Comme s’il fallait s’intéresser aux blessures pour mieux les guérir. »



 


Auteur: E. Lockhart
Edition: Gallimard Jeunesse
Année de parution: 2015
Nombre de pages: 273
ISBN: 978-2-07-066313-2
Prix: 14,50 €

Synopsis:

Une famille belle et distinguée.
L'été. Une île privée.
Le grand amour. Une ado brisée.
Quatre adolescents à l'amitié indéfectible,
les Menteurs.


Mon avis:

Les Sinclair: une famille américaine richissime, brillante de l'extérieur, dévastée en réalité par de multiples secrets et un héritage disputé.
Chaque été, la famille se regroupe sur une île privée paradisiaque, Beechwood Island. 
Au centre de l'histoire, il y a les Menteurs: Mirren, Johnny, Cat, et la narratrice, Cady.
Cette dernière est victime d'une amnésie sélective et de violentes migraines à la suite d'un été passé sur l'île dont elle n'a aucun souvenir.
Lorsqu'elle retourne sur l'île deux ans plus tard, elle veut absolument découvrir la vérité.

J'avais beaucoup d'attente sur ce roman, et je l'ai dévoré en quelques heures seulement. 
Tout me semblait parfait: malgré les nombreux clichés sur les déboires des ados américains, les Sinclair apparaissent rapidement non pas comme une famille parfaite, mais comme pourrie de l'intérieur: les parents qui font intervenir les enfants pour avoir la meilleure maison, l'alcool comme seule consolation...
Les personnages dans leur ensemble m'ont semblé simples, agréables, bien qu'ils ne soient pas très étoffés et assez stéréotypés.
Une exception cependant: la psychologie de Cady, le personnage principal, est extrêmement travaillée et sa situation complexe la rend mystérieuse et attachante. J'ai été touchée par sa souffrance, ses pertes de mémoire, et ses efforts pour la retrouver surtout.
A cela s'ajoute un sentiment de malaise, tout au long de la lecture, que l'on ne comprend pas et qui nous tient en haleine jusqu'à la fin.

Puis, retournement de situation: des révélations sont faites, et elles changent énormément la donne.
Le récit est un mélange de flash-back et de présent, mais les révélations m'ont fait douter. Où en étais-je? Me serais-je emmêlé entre passé et présent?
En fin de compte, rien de tout cela. Juste une intrigue et un dénouement douteux, mal mis en place, et qui perd le lecteur.
Cela a vraiment perturbé la fin d'une lecture pourtant enthousiaste et troublante.

"Mirren est le sucre, la curiosité et la pluie.
Johnny est la vitalité, la persévérance et le sarcasme.
Gat est la contemplation et l'enthousiasme. L'ambition et le café noir."

Ceci est mon premier avis. Car après réflexion, ce retournement de situation n'est pas sans signification.
En effet, tout au long du roman, l'auteure insiste sur le fait que cette île est coupée du monde, que pendant le reste de l'année les Menteurs ne cherchent pas à se revoir ou à se contacter. Cette île paradisiaque est donc un lieu éloigné de tout, et surtout loin de la réalité.
Prenons maintenant le titre, "Nous les menteurs". Ce titre, et le nom que s'est donné le groupe de cousins, a plus d'importance que l'on ne le croit au début: c'est véritablement la clé du roman.
Car ce roman est un mensonge, une illusion
Tel un huis clos, Cady se retrouve enfermée sur cette île, seule avec ses migraines, sa douleur et ses souvenirs qu'elle s'efforce de se remémorer. Elle est entouré de mensonges et a le plus grand mal à s'en dépêtrer. 

Mon avis reste partagé. Ce roman est plus complexe que je ne l'ai cru au début; ce moment d'incompréhension altère un enthousiasme affirmé, tout autant qu'il rend plus riche la lecture.
Je vous conseille vraiment de lire "Nous les menteurs", car il y a beaucoup de choses à en tirer, à analyser!
Pour conclure, c'est une lecture troublante, fascinante, déroutante.

6 commentaires:

  1. J'ai failli l'acheter la semaine dernière mais finalement j'en ai pris un autre me disant que ce roman serait comme beaucoup d'autre. Ton avis me redonne envie se l'acheter. En tout cas je trouve ta chronique très limpide et très bien ecrite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il paraît "basique", mais il faut le lire pour comprendre ce qu'il contient réellement! Merci en tout cas :)

      Supprimer
  2. Ce roman à l'air particulier mais il me donne envie grâce à ton article ! :)
    Pauline

    RépondreSupprimer
  3. Oui moi aussi j'étais un peu partagé, il est plus surprenant qu'il n'en a l'air mais il y a un truc qui m'a déranger, je ne sais toujours pas quoi !

    RépondreSupprimer
  4. Oui une lecture vraiment troublante, la fin donne envie de relire le roman entièrement!

    RépondreSupprimer