src="http://www.websiteribbon.com/banner.gif " alt="banner ad"

dimanche 7 juin 2015

Cœur de Brindille d'Yves-Marie Robin

"Du fond de ma geôle humide, je t'imagine au loin.
Libre... et surtout bien cachée!
A l'abri du malheur. De cette gadoue immonde qui colle à mes souliers. Qui fait de notre monde un grenier à cauchemars. 
Vole, Brindille. Tire-toi...
...avant qu'il ne soit trop tard!
Mon esprit t'accompagnera.
Ton courrier, de ville en ville, me nourrira d'espérance!
Je pense à toi.
A nous, et nos soleils d'enfance..." p.102

Auteur: Yves-Marie Robin
Edition: Sarbacane (Exprim)
Année de sortie: 2015
Nombre de pages: 192
Prix: 15,50€
ISBN: 978-2-84865-769-1
 Services presse
Résumé:

Été 1975, Cité des Biscottes, dans le Nord de la France. Lolita dite Brindille, une adolescente de 15 ans, vit seule avec sa mère, alcoolique notoire. En vraie « fleur de béton », Brindille ne rêve que de partir – d’abord et avant tout, pour revoir son frère aîné Angelo, incarcéré à Marseille.

C’est à l’occasion d’une rencontre foudroyante avec un jeune jongleur travaillant dans un cirque tzigane qu’elle concrétise ce désir… au grand désarroi de son professeur de lycée, très attaché à cette élève atypique, et qui va se lancer à sa poursuite. Mais Lolita laisse peu de traces ; lancée sur les routes avec le cirque, elle apprend le métier, change d’identité, s’adapte aux péripéties en suivant son instinct, toujours. En cargo, à pied ou sur la selle d’un scooter, elle ira jusqu’au bout de son aventure…
… par le chemin où naissent les légendes
!
Mon avis:
Merci aux éditions Sarbacane pour cet envoi. Je ne pensais pas autant aimer ce roman, j'avais même commencé ma lecture pas très convaincue. Et puis...


"Un matin d'été 1975", nous rencontrons Lolita surnommée Brindille, jeune fille des banlieues,au comportement versatile, mi-rebelle mi-romantique
Sa mère est alcoolique, son frère est en prison... Et Brindille ne rêve que d'une chose, partir loin de sa cité. Un cirque s'installe dans sa ville, où elle fait la rencontre de Diego. Rapidement acceptée parmi cette grande famille itinérante, elle profite de cette occasion pour s'échapper, repousser les frontières, écrire son avenir. Elle débute alors un périple à travers l'Europe, et devra en accepter les conséquences.

Dès le début, j’ai été charmée par le style de l’auteur. Je parle de l’écriture, mais aussi de l’ambiance et des personnages. Il faut un petit temps d’adaptation, mais c’est pour mieux apprécier la suite : cet univers est inhabituel, urbain, brut, et pourtant poétique.
J’ai pris beaucoup de plaisir à lire cette plume : le vocabulaire est recherché, l’auteur s’immisce dans la vie des personnages, principaux ou secondaires, comme le professeur de Lolita. Le moindre détail est relevé, et le récit en est étoffé.
Les lettres de son frère, Angelo, et les chapitres qui lui sont consacrés sont une coupure et une respiration dans le roman, un aperçu d'un monde loin du cirque, et cela représente le but ultime de Brindille, celui qui l'anime: retrouver son frère.

Un des points négatifs concerne le petit ami de Lolita, Diego.
Si Brindille et Angelo sont deux personnages qui sont travaillés, dont j'ai apprécié la personnalité, Diego, lui, qui apparaît pourtant dès le début du roman reste en retrait. Il rend heureux Lolita, certes, mais derrière cela, qu'y-a-t-il? Ce personnage m'a semblé creux, superficiel. Il n'aurait peut-être pas fallu lui inventer mille et une histoires, mieux vaut sans doute rester concentré sur l'intrigue principale, mais c'est déroutant qu'il ne soit pas plus mis en avant.

Plus que les péripéties du jeune couple, que j'ai trouvées quelquefois un peu trop tirées par les cheveux (s'enfuir en se cachant dans la cale d'un bateau, puis rencontrer un ermite sur une île perdue...), j'ai été charmée par l'esprit du roman
Peu importe où se trouvent les personnages. L'espoir, l'amour, l'envie irrépressible de vivre librement et sans armure, la poésie, la naïveté attendrissante et la joie, voilà ce que représente ces aventures.
C'est un souffle de légèreté qui passe entre les lignes, entre les mots, entre les artifices du récit. J'ai été touchée par ce roman, et emportée par la personnalité solaire de Brindille.

Un coup de cœur d'une rare sensibilité!
Un roman à lire absolument.

4 commentaires:

  1. Pour moi aussi ce livre est un coup de coeur, mon ressentit ressemble beaucoup au tiens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente de savoir que nous aimons les mêmes styles de romans :D

      Supprimer
  2. Les avis sont assez différents sur ce livre, j'espère que je ressentirai les choses de la même manière que toi :)

    RépondreSupprimer