src="http://www.websiteribbon.com/banner.gif " alt="banner ad"

mardi 26 mai 2015

Les Autodafeurs, tome 2: ma soeur est une artiste de guerre de Marine Carteron


"-En fait c'est un peu ça la question. Je suis venu dans le dojo pour m'entraîner parce que j'avais besoin d'arrêter de penser, mais vu que je n'arrête pas de penser, je ne sais même plus par quoi je dois commencer pour arrêter de penser."
p.262

Couverture Les Autodafeurs, tome 2 : Ma soeur est une artiste de guerre
Auteur: Marine Carteron
Edition: Le Rouergue
Année de parution: 2014
Nombre de pages:336
Prix:  14,90
ISBN: 978-2-8126-0717-2
Service Presse
Contient des spoilers sur le premier tome
Résumé:

"Pendant que papi et mamie mouraient, que maman tombait dans le coma et que mon frère sauvait les archives de la Confrérie, moi j'étais chez Sara car maman n'avait pas voulu que je vienne avec eux. Evidemment, même si c'était gentil de ne pas vouloir que je meure, c'était aussi idiot vu que leur opération ne s'est pas bien passée." Césarine Mars
P.-S.: Ce que ma soeur a oublié de vous dire, c'est que ce serait aussi plus simple si elle ne nous cachait pas sans arrêt des choses; donc, en plus d'être une artiste, elle est aussi sacrément agaçante. Auguste Mars


Mon avis:

Voici mon avis sur ce second tome! Une chronique qui est plus courte que les autres... je vous en ai déjà beaucoup dit dans la première. :)

On retrouve Auguste et Césarine, après la bataille meurtrière de la chapelle. Les grands-parents sont morts, leur mère est dans le coma, et Gus a un bracelet électronique. Les deux enfants sont recueillis par Marc De Vergy, leur tuteur. 
Césarine est toujours plus surprenante, par sa curiosité, son ingéniosité, et ses raisonnements si "premier degré" qu'ils en sont hilarants! Son journal intime permet d'accéder à son esprit farfelu, et également tourmenté.
Gus est pendant un long moment reclus chez De Vergy, ce qui ne l'arrange pas; mais heureusement, il s'entraîne aux combats dans le dojo, et Néné, avec ses dons de hacker, est d'une grande aide pour combattre les Autodafeurs.

Ce tome est transitoire, entre le premier où l'histoire se mettait en place de manière forte, et le troisième qui sera le dénouement. Il n'empêche qu'il est largement à la hauteur du premier, bien que, les personnages devant se faire discrets, il y a un peu moins d'action et plus de préparation.
Mais cette étape n'est pas facultative, car elle permet une construction psychologique encore plus fine des personnages, et cela donne de la profondeur au roman.

Mais le plus important est tout le PLAISIR que je ressens en lisant ce roman! C'est rare d'être aussi passionné durant une lecture mais quand ça arrive... c'est magique!

A bientôt pour le troisième tome... :D




3 commentaires:

  1. Je n'ai toujours pas lu le premier tome (oui,oui, je suis en retard) mais pourtant ce n'est pas l'envie qui me manque et ta chronique ne fait que l'accentuer. Je ne vais bientôt plus tenir ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai toujours pas lu le premier tome (oui,oui, je suis en retard) mais pourtant ce n'est pas l'envie qui me manque et ta chronique ne fait que l'accentuer. Je ne vais bientôt plus tenir ;-)

    RépondreSupprimer