src="http://www.websiteribbon.com/banner.gif " alt="banner ad"

lundi 6 avril 2015

Le blé en herbe de Colette


"Derrière la fenêtre, les yeux de la Pervenche le suivaient, et les gouttes glissantes le long de la vitre semblaient ruisseler de ces yeux anxieux, d’un bleu qui ne dépendait ni de l’étain jaspé du ciel ni du plomb verdi de la mer."


 
Auteur: Colette
Edition: Librio Littérature
Première parution:1923
Nombre de pages:96
Prix: 2€
ISBN:  978-2-290-33473-7
Synopsis:

Phil, 16 ans, et Vinca, 15 ans, amis de toujours, passent leur été en Bretagne. Tout naturellement, l'amour s'installe entre ces deux complices inséparables, un amour qui grandit plus vite qu'eux. Et cet été-là, Vinca et Phil découvrent leurs différences et leurs incompréhensions. L'insouciance et la confiance font alors place à la souffrance et à la trahison. Ces amours adolescentes révèlent à Vinca et à Phil ce qu'ils sont désormais et ne seront jamais plus. Et ces vacances s'achèvent sur un adieu à l'enfance, amer et nostalgique.

Mon avis:

Ceci est ma première lecture dans le cadre du challenge "Lire des classiques", que j'ai récemment créé. 

L'action du roman se concentre en particulier sur deux adolescents, proches amis d'enfance, Vinca et Phil, 15 et 16 ans.
Pendant un été, leur relation, autrefois fusionnelle, simple et enfantine, évolue vers de nouveaux sentiments qu'ils ont du mal à apprivoiser.
Ce sont les seuls personnages, avec la petite soeur de Vinca, Lisette et Mme Dalleray. Les parents et la famille sont appelés "les Ombres"; on ne parle presque jamais d'eux.

 J'ai tout d'abord été surprise par le fait que Phil soit autant mis en avant, et que Vinca soit si énigmatique. Il est vrai que j'étais restée sur l'exemple de "Bonjour tristesse" de F.Sagan, où Cécile est la narratrice et personnage principal, solaire et puissante. Cette surprise ne resta pas très longtemps, et plus la personnalité des personnages se découvrait, plus la choix de l'auteure devenait évident. Il en devint même intéressant, car l'histoire est prise sous un angle nouveau, et l'image de la femme change, par rapport à ce qui nous est d'habitude proposé dans les romans.

Vinca est fragile, mais le cache sous des airs durs et autoritaires, hautains.  
C'est Phil qui se cherche, qui tente, car il ne comprend pas cette Vinca tempétueuse, ne sait pas ce qu'elle veut, tout en étant très attaché à elle et souhaitant construire une relation.

Il y a donc presque une inversion des rôles féminin/masculin, tout en gardant des caractéristiques des "personnages types d'un roman d'amour". Je vais tenter de vous expliquer tout ça!
Le schéma n'est pas une fille qui court après un garçon, mais une jeune fille ténébreuse (terme associé souvent aux garçons) à sa manière, qui est aussi un peu capricieuse (préjugé envers les filles), et un jeune homme un peu perdu qui ne la comprend pas (ce que ressentent d'habitude les filles), et qui en conséquence se tourne vers quelqu'un d'autre (cela reste habituel pour un garçon).
Je ne cacherais pas que Phil est le personnage que j'ai préféré; je m'en suis sentie très proche. Malgré ses aventures clandestines qui m'ont choquée dans un premier temps, je partage avec lui son sentiment d'impuissance face à cette amie d'enfance énigmatique.

Je pense que le but de l'auteure était de montrer deux jeunes personnes, qui se cherchent et sont entre deux âges. D'où le choix du moment où se passe l'histoire, l'été, une saison entre deux années scolaires, moment d'incertitude quant à l'avenir; le choix également que la petite sœur de Vinca, Lisette, soit mise en avant, car elle est un rappel à l'enfance, à l'innocence que quittent peu à peu nos deux protagonistes; et le choix de ce personnage extérieur à la famille, Mme Dalleray, femme mûre, et fantasme d'une nouvelle ère pour Phil.
C'est ainsi que j'ai compris le schéma de ce roman, j'espère qu'il sera assez clair pour vous. ^^


Petite parenthèse: j'ai fait le parallèle entre "Bonjour tristesse" de F. Sagan et "Le blé en herbe" de Colette, deux romans d'auteures du 20ème siècle, aux sujets assez proches, bien qu'il y ait des différences .
Par exemple, dans le Sagan, Cécile se révèle machiavélique, pas très saine, tandis que dans le Colette, l'histoire est concentrée sur l'amour naissant entre Vinca et Phil. Mais dans les deux, il est question d'une histoire d'amour, et de la sexualité, sujet tabou à l'époque.
L'ambiance aussi est similaire: grande maison de famille, baignades, et en arrière-plan, les interrogations des protagonistes concernant leur avenir professionnel.

Cette chronique ne serait pas complète sans avoir parlé de la plume de Colette. Ces descriptions, ce vocabulaire riche, élégant, ces comparaisons, telle que "La Pervenche, Vinca aux yeux couleur de pluie printanière";  cette plume est magnifique!


                    Une excellente lecture, brève mais intense, très bien écrite et très intéressante!                                         



2 commentaires:

  1. J'aime beaucoup l'écriture de Colette alors cette nouvelle me tente beaucoup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu connais déjà l'auteure, alors n'hésite pas, cette nouvelle te plaira forcément. :D

      Supprimer