src="http://www.websiteribbon.com/banner.gif " alt="banner ad"

dimanche 21 décembre 2014

Le livre de Perle de Timothée de Fombelle

C'est à cause de la douceur de certains instants dans notre monde qu'il se répéterait toute sa vie que, pour conserver en lui le désir de repartir, il devait garder son chagrin vivant.
(p.141)


Auteur: Timothée de Fombelle
Edition:Gallimard Jeunesse
Mois et Année de parution: Novembre 2014
Nombre de pages: 297
Prix: 16
ISBN: 978-2-07-066293-7

Synopsis:
Il vient d'un monde lointain auquel le nôtre ne croit plus.
Son grand amour l'attend là-bas, il en est sûr.
Pris au piège de notre Histoire,
Joshua Perle aura-t-il assez de toute une vie
pour trouver le chemin du retour?


Mon avis:

Il existe certains romans qui, après lecture, nécessitent d'être "digérés". Que ce soit d'autres romans de Timothée de Fombelle, ou par exemple Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine de Vigan.
Le livre de Perle fait partie de ces romans. Pour la simple et bonne raison que ce roman est un voyage en lui-même, dans tous les sens du terme: physique, culturel, émotionnel..., dont on ne ressort pas indemne. 
Ma lecture s'est faite dans un nuage assez brumeux, et, même après l'avoir finie, tout était encore assez flou. Mais je ne pense que cela soit un défaut, au contraire.. 
En effet, l'ambiance de ce roman, entre deux mondes, avec ce Joshua perdu, cette fée Olia, ces preuves à apporter... est entourée d'un halo d'incertitude, et je pense que pour ressentir, s'imprégner correctement de l'histoire, il est indispensable d'être dans le même état d'esprit que les personnages.
Souvent, j'avais l'impression d'être perdue, de ne rien comprendre, mais très vite des informations venaient s'ajouter et se compléter, et un pan de l'histoire s'éclairait.
Je trouve que c'est l'un des romans de Timothée de Fombelle le plus travaillé, comme les liens entre les personnages, les passerelles entre les époques, les mondes, la construction du texte.
Un mélange savoureux entre Vango et Tobie Lolness, en fait! 
Les points communs? La fuite, l'amour, la magie qui s'échappent de ces pages, le parfum d'aventure entre les lignes.


Tout commence par une fée désemparée, sans ses pouvoirs, dans un monde inconnu, dirigé par un tyran. Une jeune fille "un peu plus perdue, un peu plus fiévreuse, un peu plus belle que toutes les filles de son âge"
Tout commence aussi par un jeune homme envoyé dans le "seul temps, sur la seule terre où on ne croit ni aux contes ni aux fées". 
En parallèle, un passager de l'orage est adopté par Jacques Perle et sa femme, qui tiennent un magasin de guimauves, pendant la seconde guerre mondiale.
L'essence même de ce roman est l'amour. L'amour de Joshua pour Olia, un amour qui peut résister à tous les obstacles, même si un monde sépare ces deux êtres. Un amour qui mènera Joshua à parcourir le monde pour collectionner des preuves, pour leur prouver que tout peut exister. 
Cette histoire possède une force immense!

La plume de cet auteur est toujours aussi merveilleuse. Des phrases courtes et concises. Des mots doux et rêveurs, forts, qui vont là où ils se doivent d'aller: dans le cœur du lecteur.
L'univers féerique, le champ de guerre, la boutique de guimauves, Venise, tous ces lieux ont pris vie grâce à cette plume. 


Ce roman vous mettra des étoiles dans les yeux, vous rêverez d'une jeune fille se transformant en hibou, belette, renard, d'un palais d'été glacé près d'une rivière gelée, d'une bonne odeur de guimauve à la rose...
 ✱ En espérant que vous le lirez et qu'il vous plaira 


Les guimauves n'étaient ni juives, ni collaboratrices, ni communistes.
Elles étaient du parti du sucre.
(p.163)










4 commentaires: