src="http://www.websiteribbon.com/banner.gif " alt="banner ad"

jeudi 28 août 2014

La saga Mendelson tome 2: Les insoumis de Fabrice Colin

Cela a été comme une mort: le corps est resté là où il se trouvait, l'âme s'est disséminée de par le monde.

Auteur:Fabrice Colin
Edition: Editions du seuil
Moi et Année de parution: Mai 2010
Nombre de pages: 294
Prix: 16,50 €
ISBN:   978-2-02-099637-0
Synopsis:
1930 -1965. Accompagné de ses fils, David Mendelson est parti à New York pour travailler comme journaliste. Une nouvelle vie commence, une ascension possible. La mort soudaine de Carmen, dans les collines de Hollywood, y met un terme brutal. Une fois de plus pourtant, le jeune homme trouve la force de relever la tête. Et le jour où on lui confie l'affaire de l'enlèvement du bébé Lindbergh, il comprend qu'il tient là non seulement le reportage de sa vie, mais aussi l'occasion d'en finir une fois pour toutes avec ses vieux démons... 

Mon avis:

Ce deuxième tome débute sur le retour à New-York de David, accompagné de ses deux fils Walter et Ralph, pour devenir journaliste. Sa femme reste à Hollywood, avant de mourir brutalement.
Encore une fois, maints évènements nous sont expliqués, souvent car un membre de la famille (ici David) y travaille ou couvre l'affaire: le crash du dirigeable Hindenburg, l'affaire Lindbergh, le début des studios Disney, et de la Warner.
C'est pourquoi il s'agit d'un livre très étoffé, plein d'anecdotes et d'histoires, d'autant plus que des bouts de journaux intimes, photos et coupures de journal viennent entrecouper le récit; un esprit documentaire est ainsi donné au roman.

Chaque individu de cette famille est particulier. On découvre au fil des tomes des secrets, des réactions qu'on ne soupçonnait pas. 
L'écriture du roman constitue également une aventure pour la famille, car Fabrice Colin interviewe chacun des membres, et quelquefois ceux-ci lui confient des choses qu'ils n'ont jamais dit à leurs proches. C'est une façon pour eux de redécouvrir leur vie de famille aussi. 

Les personnages se multiplient; les enfants du premier tome ayant à leur tour des enfants, et ainsi de suite. Heureusement que nous avons à notre disposition l'arbre généalogique de la famille, et j'y ai eu recours plusieurs fois au cours de ma lecture.
Cela devient difficile de s'y retrouver, mais on finit par s'en sortir quand même!

La religion juive est présente, toujours. Les membres de la famille, à la suite d’événements personnels et collectifs, se remettent à croire plus que jamais, à prier, respecter le shabbat... Mais la question de la prière est présente à chaque instant. C'est une quête de soi que les personnages mènent tout au long de leur existence.

C'est encore une fois une très bonne lecture! C'est un vrai délice de se plonger dans ce livre;  on sait qu'en quelques pages, l'histoire ne va cesser de s'enrichir, ce qui nous donne très envie de lire la suite...

La chronique du premier tome: http://etincellesdeplume.blogspot.fr/2014/08/la-saga-mendelson-tome-1-les-exiles-de.html



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire