src="http://www.websiteribbon.com/banner.gif " alt="banner ad"

mercredi 23 avril 2014

Interview de Marie-Aude Murail!


Voici le rendez-vous téléphonique que j'ai eu jeudi 17 avril avec l'auteure à succès Marie-Aude Murail !
J'étais très stressée, et du coup j'ai eu du mal à rebondir sur ce qu'elle me disait, mais elle m'a rapidement mis à l'aise ! Bonne lecture ! :)

Sur 3000 façons de dire je t'aime, son dernier roman:

Antonia: Pourquoi écrire un roman sur le théâtre ?

Marie-Aude Murail : Le théâtre, c'est mes premières amours. La première chose que j'ai écrite était une pièce de théâtre, mais qui n'était pas pour les enfants.
J'ai toujours beaucoup lu du théâtre, je le lis très lentement, parce que je fais tout les personnages dans ma tête.

A: Le professeur Jeanson est-il inspiré d'une vraie personne ?

MA: C'est un mélange de plusieurs personnes, notamment un professeur de conservatoire à Orléans, que je connais; j'étais à son cours. Et un acteur très célèbre de mon temps, qui s'appelait Louis Jouvet. Il a notamment joué dans un film, où il est professeur du conservatoire, ce qui était aussi son métier. 

A: Que souvenir avez-vous de votre propre adolescence et votre recherche artistique a-t-elle débuté à cette période ?

MA: Ah, de ma propre adolescence... J'ai commencé à écrire à 12 ans, j'écrivais pour ma petite sœur. Je n'avais pas Internet et la seule personne que j'avais sous la main et qui ne me faisais pas peur, c'était quelqu'un de plus jeune que moi ! C'est sans doute pour ça que j'ai commencé par de la littérature jeunesse sans même le savoir; parce que je voulais être lue par ma petite sœur.

Sur ses projets d'écriture:

A: Avez-vous un projet d'écriture en cours ?

MA: Cela fait plusieurs mois que je travaille sur un projet mais qui n'ai pas un roman et qui ne s'adresse pas aux enfants. Je cherche à retrouver la mémoire, ce n'est pas que je sois devenu Alzheimer ni amnésique, mais j'ai 60 ans, et j'ai l'impression, j'avais l'impression il y a quelques mois, que j'avais très très peu de souvenir. Je trouvais ça un peu effrayant d'avoir passé 60 ans sur terre et de ne pouvoir raconter que trois ou quatre anecdotes à mes lecteurs ou à mes enfants. Donc je suis partie à la recherche de mes souvenirs et en même temps de ma famille puisque j'ai la chance que les gens autours de moi soit tous des scribouillards, des gens qui écrivent et qui ont laissés beaucoup, beaucoup de traces de leurs vies, des journaux intimes, des lettres, des albums de photos commentés. Et donc j'ai tout ça qui me permet de retrouver la mémoire, la mienne, celles de mes parents et de mes grand-parents. Donc de me retrouver une histoire, celle que je raconte.

Sur l'écriture en générale:

A: Ensuite sur l'écriture en générale. Ecrivez-vous tous les jours que ce soit votre propre journal ou un projet de roman ?

MA: Je voudrais bien, et ce serait bien. Mais je suis paresseuse: je travaille de façon très irrégulière. En revanche, tous les jours je lis, et presque tous les jours je regarde un film. Et puis, j'ai une certaine hygiène de vie. J'aime marcher, j'aime parler, réfléchir, voir les autres! Mais écrire non, ce n'est pas tous les jours. Peut-être que je devrais, je n'en sais rien, mais je n'ai jamais pu.

A: Comment trouvez-vous l'inspiration et l'idée globale du sujet ? 

MA: Si je le savais, ce serait bien aussi. Je suis disponible, je reste ouverte, un peu comme un chasseur à l’affût, alors si il voit un petit lapin, pan!, il tire dessus. Pauvre lapin! Mais, je peux pas te dire! Ce serait bien si j'avais une recette. Je l'appliquerai à moi-même, et je la vendrais très chère! Mais non, il n'y en a pas ma chère amie.

Question bonus...

A: J'ai découvert votre roman "Oh boy !" en voyant le film, puis j'ai lu le livre, et je l'ai vu en pièce. Est-ce que vous l'avez-vous vu et l'avez-vous aimé ? 

MA: Je l'ai vu 3 fois à ce jour mais je pense que je vais la revoir bientôt. La première fois, je me suis assise dans mon fauteuil et j'ai attendu la pièce. J'ai cherché mon livre sur scène mais il n'y était pas. J'ai été perturbé de ne pas tout retrouvé! Je l'ai revu, mais j'avais bu un peu de vin, alors je me suis dit, tu lâches, tu ne cherches rien, tu regardes. Et là, j'ai commencé à ressentir une émotion. La troisième fois, c'était bon. Je pense que pour des lecteurs qui connaissent bien le roman, ça doit être difficile de ne pas retrouver toutes ses émotions sur la scène.

A: Merci beaucoup d'avoir pris de votre temps pour répondre à mes questions! A bientôt j'espère !

6 commentaires:

  1. Wah ! Très sympa ! Je n'ai jamais fait ça par téléphone, moi, mais ça doit être rigolo ! ^^
    Cette auteure est adorable ! Je l'avais rencontrée lors d'un salon, elle est vraiment gentille ! En plus, j'en ai beaucoup appris, du coup ;)
    Merci pour cet article intéressant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par téléphone, c'est surtout stressant, mais c'est aussi très agréable de pouvoir rajouter des questions, d'être en direct! :)
      Oui, elle est vraiment très sympa!
      Oh, super! J'aimerais beaucoup la rencontrer un jour lors d'un salon.
      De rien! ^^

      Supprimer
  2. Je ne connais pas cette auteure, mais j'aime toujours les interviews d'écrivains ^^
    Ça devait être sympa à faire, quoique je n'aime pas trop le téléphone alors j'aurais été doublement stressée, haha :P
    Merci pour l'article !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, n'hésite pas à en lire quelques uns, ses romans sont géniaux!
      C'est sûr que par téléphone c'est plus stressant que par mail! :p
      De rien! ^^

      Supprimer
  3. Oh très sympa de lire ces quelques mots de l'auteur. J'adore sa plume, j'avais eu un gros coup de coeur pour Oh boy! et j'ai adoré Simple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Oh boy!" est un de mes romans préférés de cette auteure, et "Simple" est un livre bouleversant...

      Supprimer