src="http://www.websiteribbon.com/banner.gif " alt="banner ad"

dimanche 2 février 2014

Qui es-tu Alaska? de John Green



Synopsis: Miles Halter a seize ans et n'a pas l'impression d'avoir vécu. Assoiffé d'expériences, il décide de quitter le petit cocon familial pour partir loin, en Alabama au pensionnat de Culver Creek. Ce sera le lieu de tous les possibles. Et de toutes les premières fois. C'est là aussi, qu'il rencontre Alaska. La troublante, l'insaisissable et insoumise, drôle, intelligente et follement sexy, Alaska Young.

Mon avis: Miles Halter est un garçon timide et sans ami. Sa particularité? Lire les biographies et mémoriser les dernières paroles des personnages célèbres. C'est donc avec les dernières paroles de Rabelais qu'il va partir au pensionnat de Culver Creek, en quête d'un "Grand Peut-Etre" et désireux de connaître de nouvelles choses.

Sitôt arrivé là-bas, il va se faire des ami(e)s: le Colonel, son coturne, Lara, une jeune fille timide, Takumi, l'asiatique, mais, surtout, Alaska. La grande, la belle, Alaska, au passé sombre et indéfini. Impulsive, libre, lunatique aussi, c'est le moteur de l'histoire. Elle va initier Miles à nombre de "blagues", et, grâce à elle, il ne sera plus du tout, du tout le même qu'au début à la fin. 
Que ce soit pour le lecteur et pour Miles, le même phénomène se produit. On tente de la comprendre, de l'approcher, mais Alaska nous échappe toujours. Ce qui fait qu'elle est terriblement attachante. 

Dans ce roman, on plonge dans un cocktail de rencontres, d'amitiés, de fraîcheur, d'expériences, rythmés par un groupe d'adolescents aussi différents les uns que les autres, qui vont chacun évolués à leur manière. 

On a l'impression de vivre avec eux, dans ce pensionnat, de partager un plat de tortifrites avec Alaska...

Et, bien sûr, la plume de John Green... Terre à terre et rêveuse en même temps, c'est un délice de lire, et les dialogues sont fantastiques! 

Deux petites choses que j'adore dans les romans de John Green: comme dans "La face cachée de Margo", il y a la référence à un roman dont certaines phrases sont constructrices pour le roman. Dans "Qui es-tu Alaska?", "Le Général dans son labyrinthe" de Gabriel Garcia Marquez est à l'honneur avec les dernières paroles de Simon Bolivar: "Comment sortir de ce labyrinthe?"

Et la deuxième chose, c'est la décompte. L'AVANT, et l'APRES. Et le jour J, dont on ne se remet pas.

Et une petite dernière: je trouve que la couverture avec le labyrinthe et celle avec la marguerite sont très, très bien choisis.



Un roman bouleversant, excellent, fort en rencontre et en première fois, je ne l'oublierai jamais, jamais, jamais... UN COUP DE CŒUR pour terminer en beauté le mois de janvier! 

Auteur: John Green
Titre original: Looking for Alaska
Nombre de pages: 402
Editeur: Gallimard Jeunesse - Scripto
Genre:  Drame-Jeunesse








5 commentaires:

  1. Un livre qui me tente énormément, surtout après toutes les chroniques positives comme la tienne que j'ai pu lire =D

    RépondreSupprimer
  2. J'ai vraiment envie de lire Nos étoiles contraire. Mais le prix ^^

    RépondreSupprimer
  3. Personnellement ça n'a pas été un coup de coeur pour moi. Je n'ai pas pu m'empêcher de le comparer à Nos étoiles contraires que j'avais trouvé tout simplement génial! Je crois que j'ai été un peu déçue par cette histoire...

    RépondreSupprimer
  4. J'ai beaucoup aimé ce livre. Au début, comme tout le monde on ne comprend pas réellement pourquoi nous avons "J- ". Dans l'ensemble c'est correct mais j'ai pas pu m'empêcher de le comparer à Nos étoiles contraires..

    RépondreSupprimer
  5. Pour ma part je n'avais vraiment pas accroché à cette histoire. Quelque chose me gêne dans la plume de John Green...

    RépondreSupprimer