src="http://www.websiteribbon.com/banner.gif " alt="banner ad"

mercredi 22 janvier 2014

Stupeur et tremblements d'Amélie Nothomb

Synopsis: « Monsieur Haneda était le supérieur de monsieur Omochi, qui était le supérieur de monsieur Saito, qui était le supérieur de mademoiselle Mori, qui était ma supérieure. Et moi, je n'étais la supérieure de personne. 
On pourrait dire les choses autrement. J'étais aux ordres de mademoiselle Mori, qui était aux ordres de monsieur Saito, et ainsi de suite, avec cette précision que les ordres pouvaient, en aval, sauter les échelons hiérarchiques.
Donc, dans la compagnie Yumimoto, j'étais aux ordres de tout le monde.  »

Mon avis: J'ai lu ce roman il y a un peu plus d'un mois, et ce n'était tout de même pas un coup de cœur, mais je tenais à vous faire la chronique car j'ai eu un avis assez différent de "Acide Sulfurique".
On suit donc Amélie Nothomb qui commence un travail en entreprise au Japon. Comme l'explique si clairement le résumé, elle n'a que des supérieurs et est au ordres de tout le monde. Sa supérieur direct va la sous-estimée et Amélie va être mal accueillie, mais, jamais elle ne baissera les bras. Elle s'acharne sur un travail qui sort de son domaine, par exemple, elle s'amuse de ses supérieurs, profite, tout simplement, malgré les difficultés.
Le personnage d'Amélie est attachant, et la plume de l'auteur est agréable à lire, facile, j'allais rajouter "lisse", mais il y a un petit quelque chose qui fait qu'on s'accroche et qui rend la lecture intéressante. 
Ma conclusion est que je préfère apparemment les romans autobiographiques d'Amélie Nothomb aux autres, et que "Métaphysique des tubes" s'ajoute à ma Wishlist! 


Éditions: Albin Michel
Genre: Contemporaine, autobiographie
Année de sortie: 1999
Nombre de pages: 175 



1 commentaire:

  1. Je n'ai lu aucun livre de cette auteur et je dois avouer que celui-ci ne me fait pas envie, désolé.

    RépondreSupprimer